autrement

Enseigner autrement la lecture

En prise avec les I.O.

La conception de la méthode est légèrement antérieure à la parution des nouveaux programmes 2016. La confrontation des partis-pris montre clairement qu'il y a une forte adéquation de nos propositions avec les attentes ministérielles.

 

Nous reprenons ici les éléments essentiels liés à l'apprentissage de la lecture.

Le langage oral

La méthode

 

 

 

 Présentation quotidienne de textes lus par l'enseignant ; questions orales de compréhension (littérale et plus fine).


 Présence de "lanceurs" pour dessiner l'horizon culturel du texte à venir ; lecture et étude régulière de textes en réseau. 


 Présence de posters en début d'unité, nombreuses activités de vocabulaire et de comptines hebdomadaires.

Le texte officiel

 

Écouter pour comprendre des textes lus par un adulte 

 

Repérage et mémorisation des informations importantes ; enchainement mental de ces informations. 


Mobilisation des références culturelles nécessaires pour comprendre le message ou le texte. 


Attention portée au vocabulaire et à la mémorisation. 

La méthode

 

 Présentation quotidienne de textes lus par l'enseignant ; questions orales de compréhension (littérale et plus fine).


 Présence de "lanceurs" pour dessiner l'horizon culturel du texte à venir ; lecture et étude régulière de textes en réseau. 


 Présence de posters en début d'unité, nombreuses activités de vocabulaire et de comptines hebdomadaires.

Lecture et compréhension de l'écrit

La méthode

 

 

 

 Travail en début d'année sur la conscience syllabique puis phonologique ; fiches de différenciation (Phono).


 Travail en début d'année sur la maîtrise de l'alphabet ; utilisation de lexiques ; fiches de différenciation (Lettres).


 Étude quotidienne des correspondances ; écrans de décodage ; fiches de différenciation (Syllabes). 


 Reprise sur plusieurs jours des sons étudiés ; mémo des sons ; fiches de différenciation (Code).


 Programmation spécifique, tout au long de l'année, de l'étude des mots outils ; fiches de différenciation (Visu).


 Présence des Ateliers d'Écriture Réfléchie.

 

 

 

 

 Évocation des lutins mascottes pour projeter des regards différenciés sur le texte lu : 
• Rocololo assure le repérage orthographique des mots
• Pirlipipi assure l'identification des mots liés au lexique
• Latulu assure les émissions d'hypothèses
• Malabala s'appuie sur le code pour déchiffrer les mots
• Barbadou mobilise la syntaxe de la phrase
 
 L'utilisation de textes à épisodes facilite la mobilisation du contexte sémantique.

 Le travail sur l'illustration, préalable à la lecture et l'étude du lexique des mots du texte sont les entrées privilégiées.

 Une courte production écrite est proposée chaque semaine. En période 2, la production écrite sert d'anticipation au texte à découvrir.

 

 

 L'attention spécifique portée aux consignes (logos).

 

 Les textes périphériques s'appuient sur différents types ayant des fonctions précises (fabriquer, jouer, agir…)

 

 La présence d'albums comme base de la lecture et les liens avec la littérature de jeunesse facilitent les rencontres.

 

 La présence de documentaires invite les élèves à utiliser des stratégies de lecture moins linéaires.

 

 

 

 

 Tout texte est lu et relu. Une activité spécifique consacrée à la "fluence" est proposée chaque semaine.

 

 L'usage des textes silhouettés met en évidence le rôle de la ponctuation.

 

 

 

 

 L'étude du récits par épisodes facilite la construction dans le temps d'un schéma mental du texte. 

 

 Utilisation de techniques diverses : travail sur les résumés, les puzzles de lecture ; attitude réflexive collective.


 La compréhension résulte pour les récits d'une interrogation sur les éléments du texte (lieux, temporalité, personnages actions) et pour les documentaires d'un contrôle précis de toutes les informations.

 

 Le texte est toujours abordé avec une double attention : repérer l'explicite, puis réfléchir à l'implicite en faisant appel aux interprétations possibles.

Le texte officiel

 

Identifier des mots 

 

Discrimination auditive fine et analyse des constituants des mots (conscience phonologique).


Discrimination visuelle et connaissance des lettres.


 

Correspondances graphophonologiques ; combinatoire (construction des syllabes simples et complexes).

 

Mémorisation des composantes du code.


 

Mémorisation de mots fréquents (notamment en situation scolaire) et irréguliers.

 

Lien avec l'écriture : décodage associé à l'encodage.

 


Comprendre un texte
 

 

Mise en œuvre (guidée puis autonome) d’une démarche pour découvrir et comprendre un texte (parcourir le texte de manière rigoureuse et ordonnée ; identifier les informations 
clés et relier ces informations ; identifier les liens logiques et chronologiques ; mettre en relation avec ses propres connaissances ; affronter des mots inconnus ; formuler des hypothèses...).

 

Mobilisation des expériences antérieures de lecture et des connaissances qui en sont issues

 

Mobilisation de connaissances lexicales et de connaissances portant sur l’univers évoqué par les textes.


Lien avec la production écrite.

 

 


Pratiquer plusieurs formes de lecture 

 

Mobilisation de la démarche permettant de comprendre.

 

Prise en compte des enjeux de la lecture notamment : lire pour…

 

Repérage dans des lieux de lecture (bibliothèque de l’école ou du quartier notamment).


Prise de repères dans les manuels, dans des ouvrages documentaires.

 


Lire à voix haute
 

 

Mobilisation de la compétence de décodage 
et de la compréhension du texte.

 

Identification et prise en compte des marques de ponctuation.

 

 

Contrôler sa compréhension 

 

Maintien d’une attitude active et réflexive : vigilance relative à l’objectif (compréhension, buts de la lecture).

 

Échanges constitutifs des entrainements à la compréhension et de l’enseignement explicite des stratégies.

 

Justifications possibles de son interprétation ou de ses réponses ; appui sur le texte et sur les autres connaissances.

 
  
 

Justification des réponses (interprétation, informations trouvées), confrontation des stratégies qui ont conduit à ces réponses.

La méthode

 

 Travail en début d'année sur la conscience syllabique puis phonologique ; fiches de différenciation (Phono).


 Travail en début d'année sur la maîtrise de l'alphabet ; utilisation de lexiques ; fiches de différenciation (Lettres).


 Étude quotidienne des correspondances ; écrans de décodage ; fiches de différenciation (Syllabes). 


 Reprise sur plusieurs jours des sons étudiés ; mémo des sons ; fiches de différenciation (Code).


 Programmation spécifique, tout au long de l'année, de l'étude des mots outils ; fiches de différenciation (Visu).


 Présence des Ateliers d'Écriture Réfléchie.

Le texte officiel

 

Lire à voix haute 

 

Mobilisation de la compétence de décodage 
et de la compréhension du texte.

 

Identification et prise en compte des marques de ponctuation.

Le texte officiel

 

Contrôler sa compréhension 

 

Maintien d’une attitude active et réflexive : vigilance relative à l’objectif (compréhension, buts de la lecture).

 

Échanges constitutifs des entrainements à la compréhension et de l’enseignement explicite des stratégies.

 

Justifications possibles de son interprétation ou de ses réponses ; appui sur le texte et sur les autres connaissances.

 

Justification des réponses (interprétation, informations trouvées), confrontation des stratégies qui ont conduit à ces réponses.

Le texte officiel

 

Comprendre un texte 

 

Mise en œuvre (guidée puis autonome) d’une démarche pour découvrir et comprendre un texte (parcourir le texte de manière rigoureuse et ordonnée ; identifier les informations 
clés et relier ces informations ; identifier les liens logiques et chronologiques ; mettre en relation avec ses propres connaissances ; affronter des mots inconnus ; formuler des hypothèses...).

 

Mobilisation des expériences antérieures de lecture et des connaissances qui en sont issues

 

Mobilisation de connaissances lexicales et de connaissances portant sur l’univers évoqué par les textes.


Lien avec la production écrite.

Le texte officiel

 

Identifier des mots 

 

Discrimination auditive fine et analyse des constituants des mots (conscience phonologique).


Discrimination visuelle et connaissance des lettres.

 

Correspondances graphophonologiques ; combinatoire (construction des syllabes simples et complexes).

 

Mémorisation des composantes du code.

 

Mémorisation de mots fréquents (notamment en situation scolaire) et irréguliers.

 

Lien avec l'écriture : décodage associé à l'encodage.

Le texte officiel

 

Pratiquer plusieurs formes de lecture 

 

Mobilisation de la démarche permettant de comprendre.

 

Prise en compte des enjeux de la lecture notamment : lire pour…

 

Repérage dans des lieux de lecture (bibliothèque de l’école ou du quartier notamment).


Prise de repères dans les manuels, dans des ouvrages documentaires.

La méthode

 

 L'attention spécifique portée aux consignes (logos).

 

 Les textes périphériques s'appuient sur différents types ayant des fonctions précises (fabriquer, jouer, agir…)

 

 La présence d'albums comme base de la lecture et les liens avec la littérature de jeunesse facilitent les rencontres.

 

 La présence de documentaires invite les élèves à utiliser des stratégies de lecture moins linéaires.

La méthode

 

 Tout texte est lu et relu. Une activité spécifique consacrée à la "fluence" est proposée chaque semaine.

 

 L'usage des textes silhouettés met en évidence le rôle de la ponctuation.

La méthode

 

 Évocation des lutins mascottes pour projeter des regards différenciés sur le texte lu : 
• Rocololo assure le repérage orthographique des mots
• Pirlipipi assure l'identification des mots liés au lexique
• Latulu assure les émissions d'hypothèses
• Malabala s'appuie sur le code pour déchiffrer les mots
• Barbadou mobilise la syntaxe de la phrase
 
 L'utilisation de textes à épisodes facilite la mobilisation du contexte sémantique.

 Le travail sur l'illustration, préalable à la lecture et l'étude du lexique des mots du texte sont les entrées privilégiées.

 Une courte production écrite est proposée chaque semaine. En période 2, la production écrite sert d'anticipation au texte à découvrir.

La méthode

 

 L'étude du récits par épisodes facilite la construction dans le temps d'un schéma mental du texte. 

 

 Utilisation de techniques diverses : travail sur les résumés, les puzzles de lecture ; attitude réflexive collective.


 La compréhension résulte pour les récits d'une interrogation sur les éléments du texte (lieux, temporalité, personnages actions) et pour les documentaires d'un contrôle précis de toutes les informations.

 

 Le texte est toujours abordé avec une double attention : repérer l'explicite, puis réfléchir à l'implicite en faisant appel aux interprétations possibles.

Remarques concernant l'écriture 


Nous ne traitons pas ici de qui relève de l'écriture parce que les activités liées à ce thème d'apprentissage ont déjà été présentées à l'intérieur des rubriques liées à la lecture.

 

Pour ce qui est de la graphie, nous précisons que le projet Lutin Latulu ne propose pas une approche didactique complète du sujet. L'auteur a produit à ce propos un ouvrage spécifique dont on pourra s'inspirer.

 

L'atelier d'écriture, Médard Paul-Luc, Nathan, 2014